La monnaie souveraine chez des régulationnistes

Intéressant billet sur le blog de Bertrand Renouvin. On retrouve un certains nombre d’aspects que j’avais voulu faire sortir de la chape libérale, par exemple dans La délicate de question du pouvoir qui se nourrit également de René Girard, ou dans l’histoire du chartalisme. Les recherches d’Aglietta et Orléan viennent fort à propos compléter ces succinctes incursions de mon blog.

Les auteurs intimident. Michel Aglietta et André Orléan sont d’authentiques savants, cofondateurs de l’école de la régulation, et qui peuvent être considérés comme des maîtres – qui le sont, pour ce qui me concerne. Leurs travaux sont impressionnants et ceux que je veux présenter brièvement (1) semblent réservés aux seuls spécialistes : la monnaie, quoi de plus technique et de plus théorique ! Apparemment…

Car il ne faut pas avoir peur de pénétrer cette étrange matière, que les doctes déclarations de MM. Duisemberg et Trichet rendent impénétrable. On aura la surprise de découvrir, derrière la fameuse « masse monétaire » et sous les maquis des taux d’intérêt, le monde qui nous est familier. La monnaie, c’est de la violence, du sang, du sacrifice, donc du sacré, des relations aux dieux (à Dieu) et entre les hommes, du désir, mais aussi de la loi, de la légitimité – la politique même. Autant de mots que ces messieurs de Francfort, de Bruxelles et de Bercy évitent de prononcer, autant de concepts qu’ils récusent.

Ce qui incite à penser que la fameux « lancement de l’euro » a eu lieu dans la méconnaissance des « réalités » que les puissants de l’heure prétendent dominer par l’étendue de leur savoir. Mais Michel Aglietta et André Orléan nous avaient avertis, voici près de vingt ans, que la science économique ne s’intéressait pas à la nature des phénomènes monétaires, et qu’elle ne faisait pas intervenir la monnaie dans ses spéculations sur l’échange. Dans le domaine du savoir, y aurait-il un champ autonome ? Non point : il n’y a pas de théorie de la monnaie, mais seulement une théorie de la quantité de monnaie – le monétarisme dont on fait grand cas depuis vingt ans.

[…]

Dès lors, pourquoi privilégier les écrits de deux économistes, même s’ils sont éminents ? Parce que Michel Aglietta et André Orléan, sans oublier Marx, ont beaucoup fréquenté René Girard qui a attiré leur attention sur la rivalité mimétique et les modes de circulation de la violence. Parce qu’ils ont travaillé avec des historiens et des anthropologues qui apportent d’indispensables contributions à la compréhension du problème.

[…]

La première opération monétaire est le don que l’homme fit au prêtre chargé de sacrifier les animaux pour attirer sur le croyant la bienveillance d’un dieu : les rites de l’Inde ancienne nous en apprennent long sur ce fait anthropologique fondamental, où se trouvent déjà liés l’argent, le sang et le sacré. Donnée à un prêtre médiateur entre l’homme et le dieu, la monnaie permet d’opérer une coupure salutaire dans le fil de la violence.

La bienveillance des dieux inspire à l’homme le sentiment qu’il est leur débiteur. Il leur doit la vie (le mot ma signifie à la fois le devoir et la dette) et l’homme est un homme qui vit stricto sensu à crédit : l’indo-européen kred désigne en effet cette portion de pouvoir magique que l’homme reçoit du ciel pour se protéger. L’homme qui a confiance dans ses dieux (pensons au credo latin) bénéficie en échange d’une assurance-vie.

[…]

Dans leurs tours de verre et d’acier, les financiers mondialisés croient que tout cela est dépassé. A tort. Mark Anspach cite un article récent de Newsweek décrivant les « tueurs à gages » qui « offrent leurs employés comme sacrifices humains à Mammon, dieu de Wall Street, espérant faire hausser le prix de leurs actions ».

Poster un commentaire

Classé dans En vrac

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s