Qui est dupe ?

Lors de mon dernier billet sur la stupéfiante franchise de Marc Fiorentino, ce que je trouvais stupéfiant c’était bien sûr sa franchise, et non ce qu’il disait franchement. Qui ne soupçonne pas que les banques préfèrent la rentabilité mirobolante de la spéculation aux prêts utiles à l’économie réelle, utilité qui est pourtant leur raison d’être ?

De leur point de vue concret, les Français jugent à 74 % que « les banques n’accordent pas suffisamment de crédits aux entreprises pour soutenir leurs activités », et Jérôme Caze raconte qu’au sein d’un comité de direction d’une grande banque, qu’un n-1 est morigéné pour avoir accordé du crédit, et que l’objectif à terme est que tout le monde passe par le marché et ses fluctuations qui permettent les grands bénéfices.

4 Commentaires

Classé dans Paroles Tenues

4 réponses à “Qui est dupe ?

  1. Si tu crois que ça vaut la peine de tenter d’infléchir la scission des banques, tu peux t’inscrire gratuitement à l’association DiaCrisis:
    http://www.les-crises.fr/l-association-diacrisis/
    La question des banques n’est peut-être pas le problème numéro un, mais il me semble quand même qu’on devrait s’y arrêter. Le problème est celui de la garantie publique apportée aux activités de paris des banques. Je ne suis pas d’accord pour que l’état y apporte sa garantie. Mais j’ai besoin des activités de dépôt, comme chacun de nous.
    Est-il envisageable de créer une banque de dépôt nationale qui bénéficierait de facto de la garantie publique? L’état pourrait alors dicter une loi claire définissant les conditions d’attribution de la garantie publique aux activités bancaires. Il est probable que les banques récalcitrantes, qui ne bénéficieraient donc plus de la garantie publique, accéléreraient la séparation de leurs activités de dépôt et d’affaires devant la fuite des clients déposants vers la banque nationale.

    • J’ai adhéré à l’association, non pas parce que j’adhère à toutes les idées de Berruyer — il ne comprend pas grand chose au néochartalisme — mais parce qu’il se concentre sur un retour du Glass-steagall, mesure extrêmement souhaitable, et parce qu’il abat un gros travail avec son blog, ses interventions, etc. et que je ne veux pas le laisser seul sur ce combat. Je verrai jusqu’où je peux le suivre. Si la prochaine mesure à promouvoir, c’est l’interdiction des déficits publics, alors j’arrêterai là.

      • Oui, je comprends que tu ne pourrais pas le suivre sur l’interdiction des déficits publics.

        Est-ce que la banque postale pourrait jouer de façon acceptable en tant que référence de banque de dépôt qui n’a pas d’activités d’affaires? Si oui, alors l’état pourrait simplement se contenter de ne plus garantir les autres banques qui mélangent les genres.

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s