Je suis Charlie

Tout d’abord, bonjour à tous et bonne année. Voici deux billets très exceptionnels, sur ce blog consacré au néochartalisme, parce que les récents évènements nous engagent trop intimement pour, je crois, me borner strictement à ma ligne éditoriale. Bonne lecture.

Pourquoi être Charlie ?

La question est réelle, car il y a énormément d’objections possibles à ce mouvement « Je suis Charlie. »
Il est vrai que je ne fais pas partie des lecteurs (de moins en moins nombreux, cette presse satirique avait de plus en plus de difficultés financières) de Charlie Hebdo. En fait je goûtais très peu leur humour qui me paraissait le digne héritier de (l’indigne) « Hara Kiri, le journal bête et méchant » (et sale, doit-on ajouter).
Il est vrai que tous ceux qui brandissent le slogan « Je suis Charlie » sont loin d’être toujours d’accord, et ce dimanche 11 janvier, j’ai vu des scouts et des francs-maçons, des personnes visiblement conservatrices et une Marianne noire avec un drapeau arc-en-ciel LGBT. Je comprends qu’on puisse douter de la sincérité d’un tel rassemblement. La majorité d’entre eux n’avait-elle pas de l’indifférence, du mépris, voire de l’aversion pour Charlie Hebdo ? Parmi ces millions de manifestants, combien se passaient effectivement avec plaisir les quelques cinquante ou soixante mille abonnements du journal satirique ?
Il est vrai, plus encore, que les politiciens sont à la manœuvre pour tenter de récupérer le mouvement d’opinion à leur profit. Parmi tous les politiques venus défiler devant nous, je reconnais volontiers qu’aucun n’a mon vote, et certains de très loin.
Il est vrai que ces mêmes politiques très souvent ont beaucoup fait pour aggraver la situation, par leurs aveuglements et amateurismes, pour répandre le terrorisme à l’étranger comme en France même (cf par exemple Une France sous influence de Pierre Péan et Vanessa Ratignier sur ce sujet), alors défiler derrière eux…
Il est vrai que ces attaques n’ont fait « que » 17 morts ; avons-nous fait ne serait-ce que la moitié de cette manifestation pour le quasi-génocide au Darfour qui dure depuis des décennies et a fait des centaines de milliers de morts et déplacé des millions de personnes ?

Pourtant, aucune de ces objections ne tient la route.

L’essentiel et l’accessoire

Commençons par éliminer la politique politicienne. Bien que je sois très largement d’accord avec ce qu’a écrit Olivier Berruyer ou Jacques Sapir sur ce point, comme ce dernier, je crois que ce n’est pas une raison pour ne pas avoir défilé. Il ne faut pas oublier ce qu’est une manifestation. Elle n’est ni un parti politique, ni un engagement philosophique, mais une manifestation, justement, ponctuelle de soutien à une cause. Et, si on veut bien ne pas jouer aux dupes, au fond tout le monde sait ça. Je n’avais pas l’intention de voter pour le moindre des politiques présents avant la manifestation et ne l’ai toujours pas après ! J’ai manifesté par sentiment d’union nationale et citoyenne autour de ce drame, je suis allé à la manifestation « pic » de ce mouvement d’unité, et que François Hollande ou Nicolas Sarkozy y soient présents ne m’obligent absolument pas à leur faire confiance, ni en particulier à voter pour eux…

L’argument du double standard concernant la compassion aussi ne tient pas. Contrairement aux grands discours sur « les citoyens du mondes », on se sent d’autant plus proche de personnes qu’elles partagent des caractéristiques avec nous, en plus de la simple humanité. Même famille, même lieu de résidence, même profession, même nationalité, même culture, même philosophie, en bref même vécu, comptent beaucoup, et se sentir solidaire d’un peuple avec qui nous serions extrêmement dissemblables est toujours un exercice de pensée trop abstrait, comme le notait Lévi-Strauss (Race et Histoire, suivi de Race et Culture, Albin Michel, 2002, p. 47). On peut le déplorer bien sûr, mais pas au point d’en refuser la manifestation : Comment exiger des autres qu’ils aient le cœur assez ouvert pour les victimes des guerres civiles si nous n’avons pas le cœur assez ouvert pour les victimes d’attentats ? Ne vaut-il pas mieux communier dans la compassion déjà existante, plutôt que de condamner les cœurs pour leurs indifférences par ailleurs ? N’est-ce pas précisément le tour d’esprit des terroristes Amedy Coulibaly, Chérif et Saïd Kouachi, que de refuser de considérer l’humanité de ceux qui ne partagent pas suffisamment leurs propres prédilections ? Il est si fréquent chez ces gens-là de justifier leurs propres meurtres par des morts en Palestine, par exemple, dont ils seraient solidaires, comme si rajouter des morts ici enlevait des morts là-bas, comme si la logique de mort ne s’en trouvait pas encore plus amplifiée. Au contraire, si nous désirons l’amour, la première des choses à faire est de s’efforcer de répondre à la compassion par la compassion. Alors, faire un pas de plus en ce sens sera plus naturel pour ceux qui s’en abstenaient jusque-là.

Précisément, ce que ces terroristes ont attaqué, au-delà de Charlie Hebdo, de policiers en exercice ou d’une supérette juive, c’est tout ceux qui ne partagent pas leur fanatisme où les cœurs individuels n’ont pas droit à leurs tâtonnements, errements, victoires aussi. Où les cœurs n’ont pas le droit à la vie, mais ne sont qu’une sorte de bétail qui doit soit produire ce qu’ils ont planifiés, soit finir directement à l’abattoir. Tous ceux qui ne rentrent pas dans ce cadre sont Charlie, chacun à sa manière, et auraient donc pu (ou dû ?) défiler ce dimanche 11 janvier 2015. Ils sont Charlie aux yeux de ces terroristes, qu’ils l’admettent ou non.

C’est pourquoi, je suis Charlie, moi aussi, à ma manière.

Le second billet analysera les causes idéologiques des morts de ce début janvier, en tentant de proposer des solutions.

7 Commentaires

Classé dans En vrac

7 réponses à “Je suis Charlie

  1. Excellent billet! J’ai traité aussi sur ces présumés  »citoyens du monde » sur mon blogue, tout à fait en accord.

    Vincent

  2. René

    Pourquoi douter de la sincérité de ce rassemblement ? Je suis de ceux qui était au rassemblement sans apprécier du tout Charlie. Mais il est évident que la défense de la liberté d’expression va jusqu’à la défense de ce que l’on n’apprécie pas, ou même de ce que l’on déteste. Sinon cela n’a aucun sens et aucune portée. Vive la liberté de la presse, y compris de la presse poubelle, pornographique et tous les adjectifs que l’on peut imaginer.
    J’ajoute que ce rassemblement n’était pas uniquement pour Charlie, mais aussi en hommage aux juifs assassinés, aux flics et à l’ensemble des victimes

  3. Je crois cependant que bon nombre de personnes déclarant ne pas être Charlie, se déclarent ainsi pour d’autres raisons.(je ne sais pas si je le suis, d’un coté l’attentat me choque, de l’autre je reste surpris par les réactions de certain qui tourne à l’hystérie)
    Premièrement, il y a la peur des mesures sécuritaires, peur qui semble légitime(la loi prochainement voté sera la 3ème lois antiterroristes votés en 3 ans, sans parler des députés parlant d’un « patriot act à la française »).
    Deuxièmement, il y a l’impression d’une hypocrisie de la part de certaines personnes disant être pour la liberté d’expression, mais qui pourtant auraient laissé Charlie Hebdos mourir pour des raisons financières. Le cas de Dieudonné est aussi problématique. La question de la liberté d’expression doit être posé.
    Enfin, il y a la peur de la monter de l’islamophobie, peur qui semble elle aussi légitime comme le montre la hausse des actes islamophobes.( http://lahorde.samizdat.net/2015/01/17/france-deferlante-raciste-et-islamophobe/ ).

    Je pense que le principale problème est lier à la définition de « Je suis Charlie », est ce être choqué par l’attentat? si c’est le cas alors je crois que beaucoup de personnes ne se déclarant pas comme étant Charlie le sont. Est ce être pour la liberté d’expression? Dans ce cas on peut regretter que beaucoup ne se battent pour cela que quand nos médias nous le demande.

    • Charlie défend la liberté d’expression et la laïcité version 1905. Mais il se positionne aussi comme athée (c’est la liberté de conscience, rien à dire), et au fond comme athéiste (c’est un prosélytisme), ce qui est contraire à la laïcité. Le prosélytisme athéiste n’est sans doute pas aussi virulent que les prosélytismes religieux dans sa conviction à détenir la vérité et à combattre toutes les autres vérités, mais il décrédibilise un peu le travail d’émancipation de Charlie qui consiste à mettre en scène, et ainsi montrer au grand jour, l’instrumentalisation du sacré par des pouvoirs biens actuels. L’athéisme de Charlie me semble être son talon d’Achile.

  4. Salut

    J’ai ete deborde et chui encore un peu pendant les prochains mois, c’est pour la premiere fois que je t’ai lu l’article la veille et reponds maintenant.

    Ce qui est commun a tous ces barbaries c’est le fait de voulouir voir du sang coulant (Boston, NYC, voire Ankara voici 2 jours). A mon avis, il serait beaucoup beaucoup plus grave qu’ils entament attaquer les valeurs de la memoire commune.

    Que je donne un seul exemple, c’etait inconcevable pour moi pendant que je hebergeais la ville de Bucarest, y a plusieurs annees, de ne pas faire la visite et admirer la statue du soldat francais de la 1ere guerre mondiale, a chaque fois que je me baladais par Cismigiu. Une aussi sacree statuie vaut plus que la vie des hommes. Et il est franchement facile n’importe ou, aller malette a la main, sur la place de Cygnes par exemple, pendant la nuit, et faire sauter de telles valeurs.

    Qu’on espere que cela est la limite du malheur. En tout cas, il est possible que cela soit encore la guerre froide, guerre entretenu soit par la Russie — histoire de faire voir aux russes sur la television que les occidentaux ont aussi de problemes graves (et comme cela que la grade majorite les russes oublient la disette de nutrition), soit par les americains, pour avoir des raisons pour y apporter les troupes. Ce sont qu’eux qui font que ca leur arrange.

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s