Après la Suisse, le Danemark

Le Danemark aussi fixe la parité de sa devise par rapport à l’euro, tout comme la Suisse il y a encore peu. S’il est vrai que le franc suisse est plus côté, traditionnellement parmi les valeurs refuge, l’économie danoise est aussi très solide, et il faut préserver ses euros d’une éventuelle chute de cours, voire démantèlement pur et simple (cf le billet précédent de ce jour même. L’actualité est intense comme je le disais.), à défaut de francs suisses, la couronne danoise est une excellente candidate. Le communiqué de la banque centrale danoise est très explicite, c’est exactement le scénario suisse, et je vous le traduis en intégralité :

À parti du 6 février 2015, le taux sur les certificats de dépôts de la Danmarks Nationalbank est réduit de 0,25 points de pourcentage à -0,75 %. Le taux de prêt [NdT : d’urgence], le taux d’escompte et le taux sur les dépôts demeurent inchangés à 0,05 %, 0,0 % et 0,0 pourcent, respectivement. [NdT : même la BCE, avec ses taux respectifs à 0,30 %, 0,05 % et -0,20 % paraitrait soudainement d’une rigueur toute germanique.]

La réduction de taux d’intérêt suit les achats par la Danmarks Nationalbank sur les marchés de change.

À la suite de la décision par la Banque Nationale Suisse de rompre le taux de change minimal et la décision par la Banque Centrale Européenne de lancer un programme étendu d’achat d’actif, il y un afflux considérable de devise étrangère.

Les instruments monétaires traditionnels d’une politique de de taux de change fixe sont les interventions sur les marchés de change étrangers et la modulation de l’écart de taux par rapport à la zone euro. Les interventions de la Danmarks Nationalbank sur le marché de change s’élèvent à 106,3 milliards de couronnes en janvier et le taux sur les certificats de dépôts a été abaissé plusieurs fois. De plus, le ministre des finance a décidé de suspendre l’émission de nouvelles par des nationaux comme par des étrangers jusqu’à nouvel ordre, sur recommandation de la Danmarks Nationalbank. Ces mesures sont prises avec l’intention d’inhiber l’influx de devise étrangère.

« La politique de taux de change fixe est un élément indispensable de la politique économique au Danemark — et cela depuis 1982. La Danmarks Nationalbank a les instruments nécessaires pour défendre une politique de taux de change fixe aussi longtemps que nécessaire », a dit Lars Rohde. [NdT : président de la banque centrale danoise. Cela fait penser au « quoiqu’il en coûte » de Drahgi. L’heure de vérité est venue et, généralement, c’est lorsque leurs promesses sont devenues les plus intenables que les présidents des banques centrales les répètent avec véhémence.]

Lars Rohde continue : « Il n’y a pas de limite supérieure aux réserves de change. Le seul but des instruments de politique monétaire est de maintenir une taux de change de la couronne fixe par rapport à l’euro. Le revenu de la Danmarks Nationalbank est affecté positivement par l’accroissement des réserves de change. »

Rappelons que la Banque Nationale Suisse avait utilisé quasiment le même taux négatif de -0,75% sur les dépôts, en vain (que seuls les certificats de dépôts plutôt que les dépôts eux-mêmes ne soient pénalisés suggère que la mesure sera encore plus inefficace pour faire fuir les spéculateurs). Comment, en effet, empêcher un tel tsunami d’euro sur la petite couronne danoise de se transformer soit en taux de change qui s’envole, soit en inflation (puisque la Banque Nationale du Danemark s’oblige à aligner suffisamment de couronnes fraichement créées pour ne pas changer la aprité face à tous ces euros, et se refuse aussi à ce qu’ils s’investissent dans une spéculation sur actifs. Le même dilemme que pour la Banque Nationale Suisse, dilemme qui s’est terminé comme on le sait…] Et ce mouvement sent la panique : quatrième baisse surprise depuis le 19 janvier !

2014 fut l’année du calme avant la tempête. 2015 est l’année de la tempête, selon toute vraisemblance.

Via ZeroHedge.

2 Commentaires

Classé dans En vrac

2 réponses à “Après la Suisse, le Danemark

  1. La couronne danoise va sûrement faire comme le franc suisse, c’est à dire gagner 20%. Est-ce que ca vaut le coup d’en acheter et de les revendre après? ;-)

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s