Archives de Tag: Figaro

La stupéfiante franchise de Marc Fiorentino

Lors d’un entretien entre David Abiker et Marc Fiorentino, financier, ce dernier a prononcé quelques passages intéressants, en particulier celui-ci, qui est presque touchant de naïveté tant il est franc quant à la réalité crue de la finance dérégulée :

C’est-à-dire qu’il y a une crise, pendant trois ans, on fait les bons élèves, et puis trois ans après il y a une nouvelle bulle qui se prépare, et puis c’est là qu’on gagne de l’argent. Pendant la phase où on joue les bons élèves et on fait de l’éthique, la finance ne gagne plus beaucoup d’argent. Comme elle ne gagne plus d’argent, elle licencie. Elle fait pas de profit et donc au bout de trois ans, elle a compris que c’était pas la bonne voie. « Greed is good » (La cupidité est bonne.) restera toujours la règle, c’est-à-dire que ce qu’on peut faire c’est, de temps en temps, briser la finance, comme on est en train de le faire parce qu’elle est allée trop loin et petit à petit la finance reprend ses droits. Puis il faut la briser à nouveau parce qu’elle est allée trop loin. En fait la finance c’est un peu comme l’industrie de l’armement. L’industrie de l’armement, il faut que de temps en temps il y ait une guerre. La finance, s’il n’y a pas de bulle, il n’y a pas de finance. C’est-à-dire que l’industrie de l’armement se nourrit de la guerre, l’industrie de la finance se nourrit des bulles.

C’est bon à savoir pour le reste de l’économie, ceux qui forment le (très) gros des victimes des bulles. À lire et à relire.
Marc Fiorentino nous précise encore que le défaut qu’il n’a pas, c’est la langue de bois, et qu’elle est très répandue chez les financiers. On le croit volontiers.

15 Commentaires

Classé dans Paroles Tenues